Madinate Al Irfane en passe de devenir un Smart Campus

Les contours du projet «Smart Campus-Madinate Al Irfane», lancé à Rabat en mai 2018, commencent à se dessiner. Les partenaires scientifiques du conseil de l’arrondissement Agdal-Ryad, porteur du projet, s’apprêtent à formaliser leurs engagements à travers la signature de deux conventions de partenariat à l’occasion d’une cérémonie qui se déroulera aujourd’hui en présence de plusieurs personnalités du milieu politique ainsi que de l’enseignement supérieur et de la recherche.

Un premier accord-cadre sera ainsi signé entre la Commune de Rabat et 8 établissements de l’enseignement supérieur, à savoir : l’Université Mohammed V de Rabat, l’Institut agronomique et vétérinaire Hassan II, l’Institut National des postes et télécommunications, l’Ecole nationale supérieure des mines de Rabat, l’Institut national d’aménagement et d’urbanisme, l’Ecole nationale d’architecture, l’Ecole des sciences de l’information et l’Ecole marocaine des sciences de l’ingénieur.

Le deuxième accord-cadre sera quant à lui scellé avec le Centre national pour la recherche scientifique et technique.

Par ailleurs, cette même journée sera marquée par le lancement officiel du premier Hackathon qui se tiendra sous le thème : «L’étudiant au centre du campus de demain». Ce concours d’idées interdisciplinaire est ouvert aux étudiants des établissements partenaires, toutes spécialités confondues. Il devra aboutir sur une sélection des meilleurs et des plus innovants projets à mettre en œuvre dans le cadre du Smart Campus Al Irfane.

Conscients du fait que la transition vers des villes intelligentes et durables s’impose aujourd’hui plus que jamais comme une réponse pertinente aux défis urbains actuels et futurs, les différentes parties prenantes ont voulu apporter leur pierre à l’édifice à travers la réalisation de ce Smart-Campus qui s’inscrit dans le cadre du Programme de développement durable à l’horizon 2030, initié par les Nations Unies.

Ce territoire intelligent, expliquent les initiateurs du projet, devra relever plusieurs challenges sur la base des principes de la bonne gouvernance et avec le concours des nouvelles technologies de l’information et de la communication.

Il s’agit en fait de créer un environnement d’innovation collaborative et sociale qui soit un territoire fortement attractif pour les jeunes talents créatifs mais aussi un site éco-friendly à faible impact carbone. Il s’agit aussi d’assurer la cohésion sociale, la sûreté et le bien-être des citoyens et d’améliorer leur cadre de vie, en investissant dans le patrimoine immatériel et en respectant le capital naturel. Développer la résilience du site, mettre à contribution les habitants dans des projets et activités communes et contribuer à la création de nouveaux emplois pour les jeunes figurent également parmi les défis à relever.

Smart Campus Al Irfane et ODD

Pour transformer le campus Al Irfane en territoire intelligent, les porteurs du projet ont tracé 5 objectifs prioritaires prenant en compte les objectifs de développement durables pour 2030 de l’ONU (ODD).

  1. Faire du campus Al Irfane un espace intelligent d’innovation via la promotion de l’éducation, la formation et la recherche ainsi que l’amélioration des services de mobilité, de santé, de logement et des activités sociales, sportives et culturelles en fédérant les programmes d’actions des différents acteurs (ODD 3, 4 & 17).
  2. Promouvoir les valeurs de citoyenneté adoptées par le conseil de l’arrondissement Agdal-Ryad dans sa gestion de l’affaire territoriale : la confiance, la responsabilité, la dignité, la solidarité, la reconnaissance et le respect (ODD 10 & 11).
  3. Développer un environnement propice pour une économie intelligente, créant de la valeur ajoutée et incitant à la création de l’emploi durable, à l’innovation, à l’entrepreneuriat, à l’e-business, à l’e-commerce et à la productivité performante (ODD 8 & 9).
  4. Assoir une mobilité intelligente qui vise l’optimisation des différents systèmes de transport privé et en commun et ce, dans le but de mieux servir le citoyen et de lutter contre les causes et effets du changement climatique. Ces différents systèmes de transport seront coordonnés efficacement grâce à l’apport des TIC et des systèmes technologiques (ODD 11 & 13).
  5. Assurer une gouvernance locale intelligente, basée sur l’e-gouvernance, la participation à la prise de décision, la transparence, l’efficience et la rapidité dans la satisfaction des attentes et services rendues aux citoyens (ODD 10, 11 & 16).

Source : Le Matin (https://lematin.ma)

Ecrit par : Mme. Mounia Senhaji,