<> Lumière au service des Populations Africaines

COLLOQUE

« LA LUMİÈRE au service des Populations Africaines »

Organisé par

l’académie européenne des sciences, des arts et des lettres, l’institut agronomique et vétérinaire Hassan ii, l’association expertise et développement durable, et l’Unesco.

 les 14 et 15 novembre 2015 à l’iav Hassan ii (rabat)

 

L’année 2015 a été déclarée année internationale de la lumière par l’UNESCO. Leprésent colloque se place résolument dans ce cadre et met l’accent surtout sur les aspects pratiques comme l’exploitation de la lumière du soleil comme, par exemple, source d’énergie renouvelable et non polluante. La lumière du soleil représenteune ressource essentielle tout particulièrement pour le continent africainpour lequel sa position géographique confère un ensoleillement optimum. L’Afrique dépendra, probablement dans les années à venir, de la bonne gestion du capital énergétique que représente la lumière solaire comme source d’énergie. Celle-ci pourrait, non seulement pallier à l’insuffisance de l’électrification qui constitue un frein majeur de développement, mais aussi, contribuer à l’augmentation des rendements d’une agriculture durable, de la production d’eau potable –condition de toute vie-, grâce au dessalement et au recyclage de l’eau. Les conséquences bénéfiques sur la santé, le bien-être et l’épanouissement des populations sont évidentes.

Ces différentes perspectives, directement en relation avec la lumière, et bien d’autres comme, le milieu naturel, le défis de la croissance agricole en Afrique, l’importance de l’éducation et la recherche scientifique, l’énergie et les femmes dans le développement rural, entre autres,  seront d’abord exposées par 18 spécialistes provenant de 10 pays différents, puis discutées pendant deux jours (14 et 15 Novembre de 9H30 à 18 H), dans la salle de conférence de l’Institut Agronomique et Vétérinaire Hassan II,

Ce colloque s’adresse à tous ceux et à toutes celles qui, quelle que soit leur position dans la société : dirigeants politiques et économiques, étudiants, membres d’associations, simples citoyens.