Avis de Soutenance de Thèse de Doctorat présentée par : NAJIH Mohamed

       AVIS DE SOUTENANCE

        DE THESE DE DOCTORAT

 

Présentée par :                 Monsieur NAJIH Mohamed

Domaine :                        Sciences Agronomiques et Agro-Alimentaires

Unité de Recherche :       Alimentation, qualification et fonctionnement des productions animales

 

Intitulé de la thèse :         Diagnostic et outils de gestion de la lagune de Nador pour des perspectives de développement durable

 

Membres du jury:

Pr Nadia BERDAY, IAV Rabat (Directeur de thèse)

Pr Abdeljaouad LAMRINI , IAV Rabat (Membre du comité de thèse)

Pr Driss NACHITE, Université Abdelmalek Essaadi, Tétouan (Membre du comité de thèse)

Pr Majid BENABDELLAH, IAV Rabat (Rapporteur)

Pr Abdelmajid BELABED, Université Mohamed Premier, Oujda (Rapporteur)

Pr Abdellatif MOUKRIM, Université Ibn Zohr, Agadir (Rapporteur)

 

Date :                      Mardi 30 mai 2017 à 11 heures

Lieu :                      Salle de Conférences, IAV Rabat

 

Résumé :

 

La présente étude a pour objectif de proposer un outil d’appui à la gestion environnementale de la lagune de Nador dans le contexte d’une Gestion Intégrée de la Zone Côtière (GIZC) de Nador. La lagune est soumise à une forte pression anthropique due à la surexploitation des ressources biologiques et à la pollution. Ainsi cet outil consiste à i) réaliser un diagnostic des différentes composantes de la lagune, ii) faire établir une liste d’indicateurs pertinents pour le suivi des différentes composantes de la lagune iii) et par la suite proposer un plan d’action pour la gestion environnementale de la lagune. . L’étude a été réalisée en 2011, après l’achèvement des travaux d’aménagement de la lagune pour l’amélioration de sa qualité environnementale mis en œuvre à partir de 2009 (ouverture d’un plus large chenal de communication avec la mer et mise en fonctionnement d’une station d’épuration des eaux usées. Pendant la phase diagnostique, l’étude a essentiellement porté sur l’analyse des composantes environnementale, socio-économique et de gouvernance de la lagune. Sur le plan environnemental, des études antérieures au projet d’aménagement, réalisées en 2008, 1992 et en 1987, respectivement pour la qualité de l’eau, la distribution spatiale du sédiment et de la macroflore benthique ont été prises comme situations de référence. L’analyse comparative des résultats a montré qu’en 2008 (juste avant l’aménagement), le degré d’eutrophisation de la lagune était très élevé et marqué par un confinement très poussé de ses extrémités NO et SE et que cette situation s’est beaucoup améliorée après les travaux d’aménagement qui ont contribué à une amélioration du taux de renouvellement de l’eau de la lagune et à une réduction des décharges de pollution. Les fonds qui en 1992 étaient dominés à 80% par un faciès vaso-sableux riche en matière organique (MO) (>20%) ont été le siège d’une redistribution de leurs faciès en 2011, avec une réduction de l’aire de répartition du faciès vaso-sableux et une extension de celle du faciès vaseux (54% de la surface totale de la lagune), accompagnée d’une chute importante de la teneur en MO (<4%).  Cette redistribution du sédiment est probablement liée à la nouvelle circulation de l’eau de la lagune suite à l’ouverture du nouveau chenal, Les modifications de la qualité de l’eau, des conditions hydrologiques et de la distribution du faciès semblent avoir un impact sur la répartition de la macroflore benthique. Ainsi, cette macroflore abondante qui couvrait en 1987 l’ensemble de la lagune, avec une dominance de l’herbier à Phanérogames marines et à Caulerpales, a connu une régression de son aire de répartition en 2011 (64% de la surface totale), avec un recul important de l’herbier à Phanérogames et à caulerpales et une prédominance du genre Alsidium. Sur le plan socio-économique, la lagune contribue, à elle seule, à un développement socioéconomique important. D’après le recensement de 2014, 48% de la population de la province de Nador est cantonnée autour de la lagune, alors qu’elle n’était que de 27% en 2004, avec un taux de croissance (3,1%) très élevé comparé à la moyenne nationale (1,31%). Le taux d’activité de la population de la lagune (46%) avoisine celui de la population nationale (47,6%). La pêche artisanale au sein de la lagune réalise une production approximative de 1.150 tonnes/an et produit une valeur ajoutée de 6,3 millions MAD. Six métiers sont pratiqués par les pêcheurs dont le trémail et la palanza les plus dominats. La pêche dans la lagune se fait pratiquement aux flets fixes. 60% des patrons de pêche sont analphabètes et 25% le sont pour les marins pêcheurs. La pêche constitue 92% de toutes les ressources financières des pêcheurs. Les ressources halieutiques pêchées sont constituées de 34 espèces de poissons, 5 Mollusques : 02 Bivalves et 3 Céphalopodes et 1 Crustacé. La CPUE ou sortie (16) ne peut pas renseigner l’état de ces ressources mais la pêche abondante des juvéniles, pose le problème du devenir de l’écosystème comme écloserie d’un certain nombre d’espèces. En matière de gouvernance, bien que le Haut-Commissariat aux Eaux et Forêts et à la Lutte contre la Désertification soit le responsable à l’échelle internationale de la gestion de la lagune vu que c’est une zone classée RAMSAR, la gouvernance de la lagune de Nador est partagée entre les différents départements ministériels concernés par une activité, un secteur, un service ou des ressources (Départements de la pêche, l’eau, l’équipement, le tourisme, l’urbanisme, l’environnement, l’intérieur..). En 2010, une nouvelle gouvernance s’est installée par la création de l’Agence MarchicaMed chargée d’exécuter et de suivre les travaux d’aménagement de la lagune avec l’appui des Départements ministériels. Certaines décisions ne peuvent être prises que par l’Agence. La lagune de Nador est un système côtier qui présente une certaine complexité de gestion, il est donc nécessaire de développer la démarche de la Gestion Intégrée de la Zone Côtière (GIZC) dont le Maroc a ratifié le Protocole. L’observatoire de la lagune est l’outil indispensable de cette gestion, ses membres doivent être identifiés. La prise de décision doit être par consensus général. L’agence de la Marchicamed doit être un membre de l’observatoire et par conséquent doit disposer d’une seule voix. La planification et la gestion environnementale proactives doivent intégrer toutes les composantes de l’écosystème, y compris les changements climatiques, et être capables de planifier et de gérer les différentes formes d'utilisation de l'espace et des modes de gestion et d’aménagement des activités actuelles et projetées au sein de la lagune. Tout plan stratégique de gestion doit être validé par l’observatoire. Les premières actions à entreprendre concernent la réhabilitation des ressources floristiques et faunistiques rares et endémiques (posidonie, nacre en priorité) et la caractérisation de l’état sanitaire de la lagune. La constitution d’un groupement des communes limitrophes de la lagune (les 04) et celles du bassin versant constituera un élément facilitateur de la concrétisation d’une prise de décision. L’approche participative est la méthode qui a été adoptée dans notre cas pour identifier les indicateurs de suivi-évaluation de l’état environnemental de la lagune, ainsi que l’Institution chargée de leur mesurabilité. Le choix des indicateurs s’est basé sur l’historique et l’état de la lagune en 2011 et sur sa tendance d’évolution, en fonction du modèle DPSR. La pertinence des indicateurs et leur impact budgétaire sont pris en compte pour leur identification.

 

Mots Clés : Lagune de Nador, qualité environnementale, Aménagement, Gestion Intégrée.

 

INVITATION GENERALE