Avis de Soutenance de Thèse de Doctorat présentée par :TAIMOURYA Houda

                           AVIS DE SOUTENANCE

                            DE THESE DE DOCTORAT

               

 

Présentée par :              Madame TAIMOURYA Houda

Domaine :                    Sciences agronomiques et agro-alimentaires

Unité de Recherche :    Application de nouvelles technologies en agriculture.

Intitulé de la thèse :      Etude de l’effet du traitement magnétique de l’eau d’irrigation sur la croissance et le développement des cultures

 

Membres du jury:

Pr  OUSSIBLE Mohamed, de l’IAV Hassan II (Directeur de thèse)

Pr EL HARIF A., de la faculté des sciences de Rabat (Membre du comité de thèse)

Pr BOURARACH El Hassan, de l’IAV Hassan II (Membre du comité de thèse)

Pr BAAMAL Lahoussaine, de l’IAV Hassan II (Membre du comité de thèse)

Pr JANSSENS Marc,             de l’Université de Bonn, Allemagne (Rapporteur)

Pr SMOUNI Abdelaziz, de la Faculté des Sciences de Rabat (Rapporteur)

Pr HASSANAIN Najem, de la Faculté des Sciences de Rabat (Rapporteur)

 

Date :                            Lundi 30 janvier 2017 à 10 heures 

Lieu :                                         Salle de conférences, IAV Raba

Résumé de thèse

L'impact du changement climatique, la prévalence accrue de la sécheresse et la croissance démographique sont les principaux facteurs qui limitent la production agricole. Pour éviter que la sécurité alimentaire, en zones arides et semi-arides, ne soit soumise aux aléas climatiques, une gestion optimale de l'eau est indispensable. Pour pallier ce problème, la recherche est axée donc vers une innovation susceptible d'améliorer l'efficience, favoriser l'équité et protéger l'environnement. Une nouvelle technologie, basée sur un traitement physique de l'eau par un champ magnétique, peut constituer une solution de recours permettant la valorisation des ressources hydriques. La présente étude vise à évaluer et bien comprendre les effets de la technologie du magnétisme nouvellement introduite au Maroc. Pour ce faire, des expérimentations au champ et en laboratoire dans des conditions contrôlées ont été réalisées pour comprendre les mécanismes par lesquels l'eau traitée magnétiquement affecte les végétaux.

Ce document, présentant les résultats de l’étude, est structuré en quatre parties. Les trois premières parties de l'étude concernent l'évaluation in situ des effets de l’application de cette technologie sur la croissance et le développement des cultures tout en analysant les possibilités d’adaptation de cette technologie aux conditions agro-écologiques marocaines. Pour ce faire, des essais ont été menés in situ, sur deux années d'études, dans deux régions du Maroc : le Loukkos et la grande région du Grand Casablanca, sur différentes plantes: chou, pomme de terre et fraise. Ces essais ont permis de mettre en évidence l'effet stimulateur sur la croissance et le rendement en terme de quantité et qualité. Les résultats ont indiqué une accélération de la vitesse de croissance durant les stades précoces. Ils ont également montré un développement pertinent du potentiel foliaire. Ce constat est attribué à la biodisponibilité des éléments nutritifs au fait du traitement magnétique, et permet ainsi la croissance en vigueur de l'appareil végétatif au profit de la production.

Ayant trouvé un effet favorable sur trois cultures différentes et dans deux régions différentes du Maroc, la quatrième partie concerne l'étude des mécanismes explicatifs des effets de ce traitement magnétique. Pour ce faire, des essais ont été menés au laboratoire sur une culture hydroponique du fraisier et de la tomate. Ces expérimentations nous ont permis d'étudier les paramètres de la croissance, les prélèvements et la répartition des éléments nutritifs et les paramètres physiologiques de ces plantes. Les résultats ont montré une stimulation significative des paramètres de la croissance, de l'absorption des éléments nutritifs (Mg, Ca, Fe, K, P et Na) et des taux de la chlorophylle a et b. L'atout majeur en est le protocole rigoureux qui a été mené en cas d'une carence en fer. En effet, durant ces expérimentations un constat intéressant nous est apparu concernant la teneur élevée en fer dans les parties aériennes et racinaires par rapport aux autres éléments étudiés. Les résultats ont permis de mettre en évidence l'effet stimulateur de la croissance, en cas d'une carence en fer. L'absorption de fer et le taux des chlorophylles a et b ont été également augmentés. Ce constat a été justifié par une augmentation du rapport pousse/racine.

Les résultats présentés ici serviront de base pour les futurs travaux utilisant les champs magnétiques dans des conditions marocaines, notamment, aux problèmes inhérents du sol calcaire.

 

Mots clés : Traitement magnétique - Fraisier – Chou – Pomme de terre – Tomate – Développement – Rendement – Carence en fer - Maroc

INVITATION GENERALE